Je me sens abandonnée

26 Déc 2012 par

Je me sens abandonnée

Voici une phrase traduisant un mal être profond « je me sens abandonnée ». Ma femme la prononça une fois lors d’un coup de blues. Qu’y a-t-il de pire que ce sentiment d’inexistence traduit par « je me sens abandonnée » ?

Elle m’implora précisément en ces termes : « Je me sens abandonnée, ne m’abandonne pas ». Sa complainte était elle-même antagoniste : elle se sentait abandonnée tout en sachant que je ne l’abandonnais pas. Cependant, elle me demandait de ne pas la lâcher comme pour savoir si moi aussi, je l’aurais abandonnée.

Etre abandonnée est une chose terrible pour une créature de Vénus. Ses cratères renferment et diffusent un magnétisme d’Amour, une sève de vie et parce qu’un martien indélicat décide d’explorer d’autres lunes, il la quitte, abandonnée de l’objet de son adoration.

Cette fois-là, donc, mon épouse se sentait abandonnée, de tout le monde…sauf de moi… Pourtant tant de personnes l’avaient abandonnée qu’elle en devenait si suspicieuse qu’elle s’interrogeait sur son prince, à savoir si lui aussi la délaisserait abandonnée dans les eaux troubles de la solitude.

En cette neurasthénie de l’estime, mélancolie amoureuse, ma conjointe se perdait en conjectures : abandonnée de tous, toujours abandonnée, qui donc honorerait enfin son altesse à ban donné ?

Sa crainte ancestrale d’être abandonnée tournait pour peu à la paranoïa de la solitude monacale. Sa vie était-elle vouée à être abandonnée dans la vallée des femmes délaissées une fois consommées ou bien au contraire, à voler au-dessus des eaux bleutées du monde parmi les colombes épanouies ?

Je pris tout mon temps, tout mon cœur, pour rassurer : « tu te sens abandonnée mais moi, je ne t’abandonnerai pas car je me suis abandonné à toi ». Alors, une lueur fugace dans ses iris embués traduisit un éclair d’espoir en son esprit. Peut-être se sentait-elle abandonnée parce que d’autres personnes, amis, relations professionnelles, amants l’avaient auparavant abandonnée mais elle s’apercevait qu’elle n’était ni ne serait jamais abandonnée de tous, qu’il y aurait toujours quelqu’un pour veiller sur elle.

Lorsque je me sentais aussi abandonné, elle veillait aussi sur moi, il était donc normal et de mon devoir qu’à mon tour, je veille tendrement sur elle qui à son tour, se sentait abandonnée.

Je conclurais mon illustration d’une personne qui se sent abandonnée en vous révélant que nous survécûmes tous deux à cette crise des années ensemble en nous abandonnant l’un à l’autre dans notre bonheur conjugal.

Si ce récit vous a, à vous aussi, donné envie de vous abandonner à un partenaire attentif et aimant pour affronter les rigueurs de l’existence, alors inscrivez-vous gratuitement et laissez votre commentaire ci-dessous.

Bien amicalement

Fabrice Béguin
Conseiller en relations humaines

www.affinites-rencontres.com

 

(Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Merci de partager cet article sur Facebook, en cliquant sur le bouton J’AIME)

 

Lectures complémentaires:

  • Aucun article similaire

Articles similaires

Tags

Partager

Laissez votre avis sur cet article