Les moments de tendresse au bout des doigts

3 Sep 2011 par

Les moments de tendresse au bout des doigts

Bonjour ! C’est Carole, votre Dévouée Psy du Coeur.

Aujourd’hui, je vais être l’Ambassadrice des femmes, en adressant une lettre ouverte à vous, messieurs, qui une fois après avoir rencontrer votre partenaire, veulent conquérir le coeur de votre bien-aimée. Mais aussi vivre de véritables moments de tendresse.

Messieurs,

Votre bien-aimée rêve de relations intimes avec des vrais préludes mais aussi des moments de tendresse. J’imagine qu’en me lisant vous vous posez des questions…. Combien de fois entend-on dire qu’elles se plaignent que leurs partenaires oublient les préliminaires, les bâclent ou tout simplement le font de façon automatique et à leur façon…. Sachez que votre bien-aimée dans les de moments de tendresse adore les baisers et les caresses, demandez-lui ce qu’elle aime, tester toutes les zones de son corps ; je suis sure que vous ne connaissez pas toutes les zones érogènes qui font réagir agréablement les femmes… ce sont des moments de tendresse qui peuvent durer de longues minutes.

Elles apprécient aussi ces moments de tendresse avec des baisers et ces caresses interminables pour finir l’ébat amoureux, alors que vous, messieurs, vous vous endormez après l’effort ou allez fumer votre cigarette.

Savez-vous parfois qu’elles préféreraient tout simplement que des caresses sans avoir à passer par la case coït, et s’endormir paisiblement dans les bras de son partenaire. Ces caresses en fait sont des marques d’affection du partenaire, de la tendresse.

Arrêtez de croire messieurs, qu’à chaque fois que votre bien-aimée vous touche, elle vous invite à faire l’amour. Elles veulent tout simplement démontrer toute leur affection envers leur partenaire et partager des moments de tendresse.

Ce que les femmes veulent, c’est que les hommes les caressent plus, les embrassent plus, mieux et longtemps et pas seulement sur la bouche mais sur tout leur corps !

Ces caresses ne sont pas une perte de temps, un obstacle retardant le coït. Je peux vous assurer que caresser procure du plaisir autant à soi-même qu’à sa bien-aimée. Il est important de savoir toucher et connaître les zones érogènes pour que celui qui caresse ressente lui aussi du bonheur quand l’autre a du bien-être… C’est tout simplement des moments de tendresse à 2.

Savez-vous, qu’il existe plusieurs façons de faire des caresses avec la main, mais aussi avec la bouche ? Si je vous parle de « le pointillé » ou « les baisers en giboulées », cela vous dit quelque chose ?

Maintenant, que vous êtes au courant, messieurs, je vous propose quelques astuces pour toucher du doigt ce bonheur avec votre bien-aimée. Faîtes des caresses, offrez votre tendresse.

Je vais d’abord vous dévoiler quelques nuances de toucher pour découvrir toutes les courbes et les replis du corps de votre bien-aimée. La façon de caresser est différente en fonction de la pression, du nombre de doigts utilisé, la position des mains, le rythme, le mouvement…. Soyez le partenaire idéal aux yeux de votre bien-aimée. Offrez ce plaisir à votre bien-aimée, et recevez ce plaisir aussi…

Nous retrouvons :

  • Le trait de plume : L’effleurement se fait avec la pulpe soit de l’index, soit du majeur (appelé aussi le doigt de l’amour ). Ainsi, vous pouvez tracer des lignes diverses comme des figures géométriques, des fleurs, coeur, étoile, lettres, chiffres… et cela sur tout le corps… Un petit plus, vous pouvez demander à votre partenaire, de deviner ce que vous avez dessiné ou écrit.

  • Le pointillé : c’est le même mouvement que précédemment mais la différence est que vous décollez vos doigts de temps en temps.

  • le pinceau : vous utilisez la même méthode mais cette caresse se fait avec 4 doigts

  • le pas de moineau : est la même chose que le pinceau mais en décollant vos doigts de temps en temps.

  • Le pas japonais : c’est la même technique que le trait de plume mais avec une pression un peu plus forte par intermittence.

  • La titillation : est une caresse stimulante au niveau des zones érogènes comme le pli du coude, la face interne des cuisses…

  • l’araignée : est une caresse où les doigts se déplacent alternativement comme les pattes d’une araignée.

  • La plume est un mouvement ultra léger et en discontinu avec l’extrême bout des grands doigts (index, majeur et annulaire) relâchés.

  • Le rail : est un effleurement fait avec deux doigts qui dessinent de façon continue ou non sur toute la surface de la peau des lignes parallèles.

  • Le pianotement : est un geste où les doigts pianotent

  • la tape qui peut être fait sur les fesses, les cuisses ou le thorax mais il faut faire attention car cela risque de ne pas plaire à votre bien-aimée.

Attention, dans ces moments de tendresse ne décollez pas votre main de son corps. Je vous laisse découvrir des caresses à faire à votre bien-aimée et lui donner des moments de tendresse.

Si vous avez vécu une belle expérience, laissez moi votre commentaire ci-dessous

A bientôt

Carole Garnier
une-relation-serieuse.com

Un dernier conseil faîtes plaisir à votre bien-aimée, faîtes-vous plaisir…. regardez votre partenaire frémir sous vos doigts….

Lectures complémentaires:

Articles similaires

Partager

4 Commentaires

  1. bonjour Carole,
    Très bel article.
    je cours le faire lire à mon Ami
    Cdt
    Krystel

    • Le Doc' Blogueur

      Bonjour Carole
      Je rejoint Krystel, il est utile de faire lire cet article au plus grand nombre de personne.
      Si vous pouvez en écrire d’autre sur le sujet, les colonnes de ce blog vous sont ouvertes
      A bientôt
      Alain Lesage
      Le Doc Blogueur

  2. carole

    Bonjour !
    j’ai bien pris note de la demande… Je vais m’y atteler de suite 🙂
    Concernant cet article, il m’a paru important de réhabiliter ce sens (toucher) qu’on oublie peu à peu et qui donne tant de plaisir aux 2 partenaires…
    S’il y a des questions n’hésitez pas à me les poser, j’y répondrai volontiers.

    A Bientôt,
    Carole Garnier,
    Votre Psy du coeur

  3. Stéphanie

    curieux comme article

Laissez votre avis sur cet article