Précarité féminine et solitude des mères célibataires.

14 Mar 2012 par

Précarité féminine et solitude des mères célibataires.

Aujourd’hui je vais aborder un thème plus difficile, la précarité féminine et la lutte contre la solitude. Les chiffres sont inquiétants. Mais il est impossible d’oublier que derrière chaque nombre il y a une personne humaine en difficulté.

Depuis 10 ans, le nombre de femmes qui ont recours à l’aide d’associations augmente régulièrement. Il y a plusieurs explications à ce drame, en particulier l’éclatement de la cellule familiale.

Selon les chiffres remis par l’INSEE, la précarité féminine concerne 13,9% des femmes. Discrètes aux yeux de la société, ces femmes se battent chaque jour pour leurs survies et contre la solitude. Et parfois dans un environnement difficile.

Les conséquences de la précarité féminine sont dramatiques. Cela peut se traduire par un manque d’hygiène, une mauvaise nutrition, ou un accès aux soins de plus en plus difficile.

La perte du sommeil, la baisse de l’estime de soi et parfois la honte, peuvent être accentués par la consommation d’alcool.
Mais, la précarité n’est pas uniquement matérielle. Elle est aussi morale. Et aux difficultés financières s’ajoutent la lutte contre la solitude.

Heureusement, de nos jours, les associations sont très présentes pour lutter contre la précarité féminine. Mais, et c’est dommage, elles ne sont pas armées pour agir contre la solitude.

Alors aujourd’hui, je vous invite à faire quelque chose pour faire bouger les lignes. Vous le savez l’inscription est 100% gratuites sur les sites du Réseau Kapler pour le service passif. Notre intention n’est pas de les inscrire pour 47€, non, enlevez cela de votre tête si c’est le cas. Notre intention est d’apporter notre contribution à la lutte contre la solitude. Et je vous propose d’y participer.

C’est un beau projet humain. Si vous connaissez une femme seule en situation précaire ou difficile, parlez lui de nous et aidez là au besoin à s’inscrire, puis envoyez moi un message personnel. Et là nous ferons vous et moi quelque chose de bien. Vous verrez

Si agir pour faire reculer la précarité féminisme et lutter contre la solitude vous intéresse, alors n’hésitez pas.

 

Vous pouvez compter sur moi

Bien amicalement

Alain Lesage
Le Doc.Blogueur


(Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Merci de partager cet article sur Facebook, en cliquant sur le bouton J’AIME)

Lectures complémentaires:

Articles similaires

Partager

6 Commentaires

  1. G

    Je connais très bien cette situation. Vous devriez parler de la fierté ou dignité personnelle (vous pouvez trouver cela déplacé, je vous l’accorde) ou de la peur simplement car elle peut être un obstacle pour aller vers des associations d’aide et vers les autres surtout si les organismes sociaux vous ont fait comprendre que, malgré votre situation délicate, vous ne pouvez prétendre à rien, vous ne remplissez pas les soi-disant bons  » critères de précarité pris en charge « . Si vous voulez aider, ayez du tact et de la délicatesse. Il y a autour de vous plus de femmes concernées que vous ne pouvez l’imaginer.

  2. Bonjour G

    Votre commentaire est juste.
    Voilà des années que comme vous je fais ce constat et que j’agis pour améliorer le sort de personnes dans cette situation.
    J’ai même une fois reçu l’aide d’une mairie… mais pour avoir oeuvré dans des associations pour la solitude, nous nous smmes heurté à la même incompréhension des pouvoirs publics : « Vos memebres ne sont pas en siuation précaire… »
    Bon. Il faut bien le constater, il n’existe rien de structuré pour lutter contre la solitude. Les pouvoirs publics ont abandonné les solos au domaine marchands : sites de rencontres, agnces, etc.
    C’est pourquoi, nous lancons régulièrement des actions. Petites certes, mais à notre niveau, de rencontres humaines, comme vous le suggérez justement

    Bien amicalement

    Alain Lesage
    Le Doc Blogueur

  3. salut Alain , je vous rejoins sur le fond comme sur la forme , la cause principale est l éclatement de la cellule familiale qui est du a mon avis a la perte des valeurs ( morale)du mariage ( solidarité , engagement , responsabilité ), ce que je constate personnellement est que notre société est devenu trop égoïste malheureusement .

    • Bonjour « Blogger »

      Et oui, les « valeurs » de la société change. Le divorce hier banni est aujourd’hui normal. C’est ainsi. Et cela continue avec la montée de l’individualisme qui est en rapport direct avec la montée de la société dite de consommation.
      Comme tout change, il reste à espérer qu’un jour les valeurs humanistes prennent le pas sur le financier.

      Bien amicalement

      Alain Lesage
      Le Doc Blogeur

  4. Angele

    et bien ce n’est pas très gai tout ca pour les femmes. vous avez raison d’alerter sur ce problème

  5. nadine

    malheureseument c’est ma situation et vous etes un des rares site a en parler merci pour votre aide

Trackbacks/Pingbacks

  1. Célibataires aux fins de mois difficiles | Réseau Kapler - […] http://reseau-kapler.com/precarite-feminine-et-solitude-des-meres-celibataires/ […]

Laissez votre avis sur cet article