solitude même le week-end

Bien le bonjour.

Aujourd’hui, je vais vous parler du week-end.

Pour certains cela signifie joie, petit déplacement familial ou amoureux, et pour d’autres journées de cafard.

Et vous ? Êtes vous plutôt du genre : Super voilà le week-end !…

Ou ce nouveau week-end sera synonyme de journées de solitude.

En fait c’est la conséquence d’un choix.

Houlà… D’ici, j’entends certains d’entre vous crier. C’est d’accord, certains me disent que non, ils ne n’ont pas choisi la solitude, etc…

Bon Ok vous n’avez pas choisi la solitude. Je suis d’accord avec vous.

MAIS, acceptez l’idée que c’est votre choix (inconscient) de rester seul.

L’idée n’est pas de vous provoquer le moins du monde, mais je vois beaucoup trop de personnes seules se renfermer sur elles-mêmes, dans leur tanière, et après quelques mois de ce régime, un début de dépression fini par s’installer.

C’est inévitable.

Seule une aide extérieure peut vous sortir de cet état.

Surtout si vous « en voulez » à votre ancien partenaire et par extension à tout l‘autre sexe. Prenez le temps de vous analyser quelques instants. Êtes-vous réellement ouvert à une belle rencontre ou avez-vous toujours une méfiance vis-à-vis de l’autre.

Parlons-en.

Pour cela, je vous propose de rejoindre le mouvement Kapler de lutte contre la Solitude.

Bientôt je vous annoncerai du nouveau à ce sujet car en plus du livre : Comment trouver l’Amour en cours de rédaction, après les jeudis sympas qui permettent de réunir des célibataires cools toutes les semaines, après le site Kapler qui permet une inscription gratuite, www.kapler.be, nous allons bientôt vous proposer de rejoindre une grande cause

Je suis impatient de vous rencontrer à cette occasion. En attendant vous pouvez toujours laisser un commentaire sur vos week-end ci dessous

Bien amicalement

Alain Lesage
Le Doc.Blogueur

Bonjour, je m’appelle Alain Lesage, Directeur de la fédération Kapler. Kapler est un réseau d’agences matrimoniales de proximité qui prospère grâce à ses nombreux partenaires indépendants. Depuis 25 ans, Kapler oeuvre au bonheur de nombreux couples français. Nous redonnons espoir, dialoguons et permettons la rencontre de personnes faites pour s’entendre. Le travail de nos directeurs d’agence indépendants est primordial. Ce sont eux qui vont au contact des personnes seules et les accompagnent jusqu’à leur nouveau couple. C’est cette philosophie de la proximité qui fait notre succès. La promesse de Kapler est d’offrir des rencontres de qualité, dans une démarche humaine et sociale. Si, dans votre projet de recherche d’emploi ou de reconversion professionnelle, c’est aussi cet aspect humain qui vous anime, alors vous êtes au bon endroit.

7 réponses pour “Voilà le week-end. Bonne ou mauvaise nouvelle ?”

  • Bonjour;
    Un petit texte théorique sur la solitude

    Le sentiment de solitude est sans nul doute le phénomène psychologique le plus fréquemment vécu par la personne humaine aux différents âges de la vie. Il est souvent vécu comme un manque, un vide à combler, une souffrance.

    Pour certaines personnes, la solitude est une démarche intérieure voulue et choisie, tandis que pour d’autres, elle est un boulet. Pour chacun, elle est une réalité de la naissance jusqu’à la mort.

    Antoinette Mayrat (1981) définit la solitude de deux façons: la solitude objective et la solitude subjective.

    La solitude objective est un fait observable, c’est l’isolement qui est la privation de compagnie humaine, la mise hors du circuit social. Cette solitude est parfois choisie par la personne qui désire laisser son logement et se retirer dans une maison d’accueil, par exemple, mais elle est subie si la personne est forcée de se retirer dans un endroit qu’elle n’a pas choisi.

    La solitude subjective est un phénomène du vécu qui échappe à l’observation et au contrôle. Elle est de l’ordre du sensible. C’est un état d’âme ressenti sur un mode émotionnel. Ce sentiment peut être douloureux et angoissant pour la personne qui l’éprouve.

    Plusieurs auteurs ont fait la différence entre un état d’isolement et le sentiment de solitude. L’état d’isolement correspond à la solitude objective, le sentiment de solitude à la solitude subjective. Un état d’isolement n’engendre pas nécessairement un sentiment de solitude. Celui-ci peut naître chez des personnes parfaitement bien entourées.

    L’isolement social représente le problème majeur de l’avance en âge dans nos sociétés industrialisées. Selon Jacques Fessard (1978), l’isolement social pose des problèmes réels, tant affectifs que matériels. L’auteur cite les conclusions d’enquêtes américaines sur l’isolement social:

    isolement résidentiel et isolement social ne coïncident pas nécessairement
    l’isolement social s’accroît à mesure que la personne vieillit
    l’isolement social affecte davantage les personnes socio-économiquement faibles et agit alors de façon déprimante sur le moral. Ainsi, l’isolement social n’agit pas tout seul, mais, combiné à la personnalité ou à l’état psychophysiologique, il aboutit à un processus de désengagement de la personne vieillissante face au système social.

    La communication et l’échange sont de précieux remèdes à la solitude à tout âge. Ils permettent d’exprimer des émotions et de partager certaines situations difficiles ou des joies que nous vivons.

    Conclusion

    Chaque instant qui s’offre à nous est un nouvel apprentissage de la vie, dans ses limites comme dans ses moments de grande plénitude. Même si notre besoin de l’autre est très grand, il ne peut remplir notre vide et nous apporter la sécurité que nous recherchons. Cette sécurité, il faudra la trouver en nous-mêmes, car il est impossible de penser que nous pouvons nous trouver en quelqu’un d’autre. C’est tout le sens de l’identité personnelle qui entre en jeu. Cette identité se trouve en marchant sur notre propre chemin et en nous connaissant bien nous-mêmes. Le secret et 1ère chose à faire, c’est cette volonté de plonger à l’intérieur de nous-mêmes où nous irons puiser force et inspiration.
    Ensuite, la 2ième chose est d’y ajouter les moyens matériels en complémentarité de la volonté citée précédemment(sortie au club, contrat personnalisé).
    Cordialement
    Philippe LECOMTE
    Consultant

  • Bonjour,

    Pour moi, la solitude ne touche pas que les personnes déçues par l’amour, mais elles frappent aussi toutes les personnes trop timides pour aller vers les autre. Et ces personnes aussi ont besoin d’une aide et d’un accompagnement pour sortir de leurs isolements.

    Cordialement,
    Michel

Laisser un commentaire